Les avantages d’une sous-couche parquet

Sous-couche parquet

Lors de la pose ou de la rénovation de parquet, vous devez tenir compte de la qualité de la sous couche parquet et du revêtement. En choisissant une sous couche de qualité, vous bénéficierez des propriétés thermiques, acoustiques et phoniques de votre sol. Une installation d’un bon parquet peut être gâchée par la sous-couche de mauvaise qualité. Cela peut dégrader les performances de la structure.

Sous-couche : c’est quoi exactement ?

La sous-couche est le revêtement fin entre le revêtement et le sol. Les propriétés d’une sous-couche sont nombreuses : l’isolation phonique empêche le bruit de se propager dans la pièce du dessous. Ensuite, l’isolation phonique réduit les pas dans la pièce et atténue le bruit. Enfin, l’isolation thermique, la protection contre l’humidité. Une sous couche parquet est-elle obligatoire ? Une sous couche de parquet n’est pas toujours obligatoire. En premier lieu, cela dépend de la pose du parquet. L’installation d’une sous couche parquet flottant est obligatoire. Si vous choisissez un parquet avec la pose flottante, vous devez choisir une sous-couche. Les parquets flottants sont posés directement sans colle et la sous-couche assurera la protection du sol et sa pérennité. Aussi, elle garantira la bonne pose de votre parquet. Essayer de l’ignorer peut causer beaucoup de problèmes avec vos sols. En outre, la sous-couche n’est pas obligatoire pour le parquet pose collée. Lors de la pose collée, une sous-couche est uniquement obligatoire si vous habitez en appartement et que vous êtes à l’étage. Cela assure une isolation phonique tout en respectant vos voisins. Donc, si vous vivez dans une maison, vous pouvez ignorer la sous-couche. Cliquez sur arbiton.com pour plus d’informations à ce sujet..

Quels sont les avantages des sous-couches parquet ?

Les sous-couches parquet peuvent être utilisées pour tout type de travaux : parquet massif, contrecollé ou stratifié. Une sous-couche parquet peut être utilisée pour niveler le sol. En installant une sous-couche en caoutchouc ou en liège, vous pouvez bénéficier d’une structure capable de compenser les petites irrégularités du sol. Cette technique vous permet d’obtenir des surfaces lisses et régulières. Une sous-couche en parquet est idéale pour l’isolation thermique. Ceci est particulièrement vrai pour l’isolation des parquets sur lambourdes, sur dalle ou solive. Grâce aux sous-couches, la dissipation thermique et les remontées d’air froid sont limités depuis la pièce parquetée. Le bruit peut être réduit en installant des sous-couches en caoutchouc ou en liège. Il est conseillé d’ajouter une sous-couche contre l’humidité ou une sous-couche de parquet résistante à l’humidité afin de limiter la pénétration de l’humidité d’air dans l’isolant. Cet équipement peut être obligatoire selon les normes DTU ou le règlement de copropriété. Il est toujours recommandé lorsqu’il est facultatif. En effet, vous pouvez opter pour une sous couche isolante parquet pour une meilleure isolation. Cependant, le dispositif améliore la qualité sonore, thermique et acoustique du sol. Pour protéger les parquets de l’humidité, vous pouvez choisir des sous-couches anti-humidité. Ce système est obligatoire lors de la pose des parquets flottants ou stratifiés. Ce travail est essentiel dans la construction dans les pièces humides et les zones humides. Pour l’installation d’une sous-couche, vous devez faire appel à un professionnel qui travaille le bois.

Comment bien choisir une sous-couche pour parquet ?

Les critères de sélection dépendent avant tout du parquet choisi et de la méthode de pose. Le type de support et enfin le type de parquet sont également pris en compte. Pour les parquets cloués sur lambourdes : la sous-couche viendra compenser les éventuelles irrégularités de la dalle avant la pose des lambourdes. Cette technique utilise généralement de la mousse ou colle polyuréthane. Un isolant épais tel que de la laine végétale ou de la laine minérale doit être placé entre les solives pour assurer une meilleure isolation thermique/phonique. Afin de compléter le tout, le film pare-vapeur doit aussi être appliqué. La sous-couche pour les solives : un grand vide créé entre la base des solives et le parquet doit recevoir une isolation en lit (laine minérale ou végétale) ou en vrac (granulés naturels). Bien sûr, une barrière contre l’humidité est essentielle. La sous-couche de parquet cloué est idéale pour les solives et lambourdes. La sous-couche des parquets collés convient à la pose de parquets massifs ou contrecollés. Généralement obligatoire lors de l’installation d’un chauffage au sol. En ce qui concerne les parquets flottants, une isolation supplémentaire sera nécessaire. L’ouvrage doit allier isolation phonique et thermique, recevoir un film pare-vapeur pour maintenir les irrégularités du sol.

Engager un artisan plombier à Toulouse
Connaître le prix des peintures professionnelles