Condamner une fenêtre : quels travaux faut il envisager ?

Vous souhaitez condamner une fenêtre qui gêne l’aménagement intérieur de votre logement ? Sachez que ce genre de travaux est particulier et rares sont les maçons qui le proposent. Afin de mener à bien le projet, il convient donc de connaître les opérations à effectuer et les formalités administratives à remplir.

Pourquoi condamner les fenêtres ?

Les travaux condamner une fenêtre, pour ensuite boucher ou murer l’ouverture peuvent être entamés pour diverses raisons : besoin de plus d’intimité, extension ou surélévation, souci d’agencement, etc. Bien que cette solution soit envisageable pour apporter un certain confort, elle nécessite cependant une longue réflexion. En effet, en plus de réduire la luminosité, cela peut également perturber la ventilation de la pièce. Comme un manque d’aération engendre souvent des problèmes d’humidité, il s’avère important de bien réfléchir à la question avant d’entamer les travaux. Si vous avez des doutes, n’hésitez surtout pas à solliciter l’avis d’un maçon professionnel. Après l’analyse des lieux, ce dernier pourra vous informer sur la faisabilité des travaux mais aussi sur les techniques à appliquer en fonction de vos besoins et de la configuration de l’espace.

Quelle intervention pour condamner une fenêtre ?

L’importance des travaux condamner une fenêtre dépend de la technique à appliquer : condamner de l’intérieur ou murer entièrement l’ouverture. La première option consiste à monter simplement une cloison devant la fenêtre afin de la condamner. Cette solution s’avère être moins coûteuse puisqu’il n’est pas nécessaire d’entamer d’importants travaux. En condamnant par l’intérieur, vous évitez également les formalités administratives car les façades ne sont pas transformées. Par ailleurs, si vous changez d’avis plus tard, il suffit de démonter la cloison pour accéder à l’ouverture. Pour condamner une fenêtre afin de la murer complètement, vous devrez retirer les menuiseries puis boucher l’encadrement par l’extérieur. Puisque les travaux requièrent des compétences en maçonnerie et en isolation, il vaut mieux contacter un maçon pour l’intervention. L’artisan pourra, par ailleurs, vous aider lors des démarches obligatoires.  

Quelles sont les autorisations nécessaires ?

Afin de respecter la procédure légale en ce qui concerne les travaux condamner une fenêtre, il est important de connaître les documents et les déclarations à réaliser. Si vous condamnez l’ouverture par l’intérieur, vous n’aurez pas besoin d’autorisation dans la mesure où les travaux ne touchent pas l’aspect des murs extérieurs. Si vous décidez cependant de boucher le trou, il faudra effectuer une demande de modification de façades auprès des autorités communales. Il est clair que la mise en place d’une cloison par l’intérieur s’avère être plus pratique mais elle n’est cependant pas toujours esthétique. De plus, l’installation peut entraîner des failles en termes d’isolation, notamment si elle est mal réalisée.

Comment et avec quoi peindre sa toiture ?
Comment s’y prendre pour traiter soi-même sa charpente ?